Pensez-vous bien utiliser vos réseaux sociaux ? Je suis sûr que oui, je vous imagine en train de faire défiler votre fil d’actualité Facebook, regarder quelques vidéos drôles de chats, et tomber sur cet article qui pique ta curiosité.

Maintenant que vous êtes sur Facebook, Linkedin ou Twitter, pourquoi ne pas faire les choses correctement ?
Voici 8 bonnes pratiques sur les réseaux sociaux que vous pouvez réaliser dès aujourd’hui. 

1. Publier au bon moment

C’est tout simplement le moment où votre communauté est prête à interagir avec vous. Ce « bon moment » varie en fonction du réseau social ! Voici quelques éléments à retenir pour Instagram, Facebook et Twitter.

Quand publier sur Instagram

Privilégiez les créneaux horaires de 2 heures et 17 heures. 2 heures du matin car, c’est le moment où le réseau reçoit le moins de posts, en volume, mais aussi le moment où les plus fervents instagramers sont actifs, prêts à aimer, partager ou commenter vos photos. 17 heures car c’est la fin de la journée de travail, le moment que choisissent les utilisateurs pour surfer un peu et découvrir ce que leur réseau social préféré leur réserve de nouveau. À l’inverse, il est préférable d’éviter de publier vos photos sur Instagram à 9h et à 18h.

Quand publier sur Facebook

Les 2 jours les plus opportuns pour toucher et engager une communauté sur Facebook sont le jeudi et le vendredi (ça parait presque normal), avec une légère préférence pour le vendredi. En effet, le dernier jour de la semaine, les internautes sont plus heureux, plus disponibles, donc plus à l’écoute et dans de meilleures dispositions pour réagir.

Selon les études, les publications du vendredi génèrent +17% de likes, +15% de commentaires et +15% de partages en plus. Quant aux meilleurs horaires, retenez le créneau 13h – 15h, plus favorable pour les clics et les partages.

Mais chaque restaurant étant différent (selon sa cible, son positionnement, son amplitude horaire, sa zone d’implantation…), le mieux reste encore de savoir, chiffres à l’appui, quand vos fans sont en ligne, ce que vous pouvez découvrir depuis les analyses Facebook.

Quand publier sur Twitter

Privilégiez les jours de semaine sur Twitter, avec une légère préférence pour les mardi, mercredi et jeudi. En termes d’horaires, deux créneaux ressortent particulièrement des analyses lorsqu’il s’agit de favoriser les retweets et les partages : 12h – 15h et 17h – 18h.

Vous pouvez vous fier à ces moyennes, mais si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, le mieux est encore d’explorer vos statistiques. Vous pouvez pour ce faire utiliser Twitter analytics, qui vous donnera une visibilité sur les meilleurs moments pour tweeter auprès de vos abonnés.

2. Ne pas parler que de vous

Vous connaissez sans doute la règle des 20/80, ou la loi dite de Pareto ?
Elle s’applique aussi sur les réseaux sociaux : sur 10 publications ou tweets,
2 parleront de vous (vos plats, vos offres promo, vos événements et nouveautés…), et les 8 autres concerneront ce qui intéresse votre communauté. Comment voulez-vous en effet que vos fans ou vos abonnés vous écoutent si vous ne savez pas vous-même les écouter ? Il peut s’agir d’événements locaux ou nationaux, de ce qui fait rire ou attendri vos fans et abonnés, de tendances liées à votre univers et à votre concept… Pensez aussi à partager l’actualité de la ville ou de la région dans laquelle vous êtes implanté et d’où une majorité de vos fans et followers sont probablement originaires.

Appliquer cette règle vous permettra d’être source de valeur pour votre audience et d’attirer et retenir plus facilement son attention.

3. Créer un sentiment d’exclusivité

La motivation première des personnes qui suivent et aiment une marque est de pouvoir profiter de ses offres et promotions. Pour valoriser, fidéliser et remercier vos fans et abonnés, proposez leur des offres exclusives, des bons plans, des remises, quelques choses qui les fassent se sentir exceptionnelles.

4. À chaque réseau social, sa ligne éditoriale

Pour gagner du temps, vous vous dites que vous pouvez facilement publier la même photo, le même texte et au même moment sur tous vos réseaux sociaux ? Ce n’est malheureusement pas une très bonne idée !

En effet, vous adresseriez-vous de la même manière à une jeune femme urbaine âgée de 25 ans qu’à une mère de famille de 40 ans, à un bobo de 35 ans qu’à un ouvrier de 50 ans, à un étudiant de 18 ans qu’à un senior de 65 ans ? Probablement pas.

Ceux qui vous suivent sur Facebook ne sont probablement pas les mêmes que ceux qui vous suivent sur Instagram ou sur Twitter. Vous devez donc apprendre à mieux connaître le profil de vos communautés, identifier leurs centres d’intérêt, leurs attentes… et, tel un caméléon, adapter votre vocabulaire et votre tonalité en fonction du réseau social.

Pour vous aider, commencez par analyser vos statistiques : sur les publications qui ont bien fonctionné sur chaque réseau social, quel ton avez-vous adopté, de quel sujet avez-vous parlé, à quel moment avez-vous publié, quel type de contenu avez-vous partagé… ? Qui sont vos abonnés (âge, sexe, ville, pays…), qui sont ceux que vous touchez et ceux que vous engagez ?

5. Mesurer vos performances

Connaissez-vous cette expression : « on ne gère bien que ce que l’on mesure bien » ? Vous l’appliquez déjà certainement pour votre activité, pour lequel vous avez identifié des ratios et des indicateurs de performance : ticket moyen, marge brute, ou encore, taux de remplissage… Les réseaux sociaux ne font pas exception à cette règle.

Si nous devions retenir deux indicateurs de performance clés pour Facebook et Twitter, ils seraient les suivants :

Facebook : la portée et le taux d’engagement, que vous pouvez retrouver facilement sur les statistiques Facebook.

Twitter : le taux de retweet (c’est un peu comme mesurer l’effet bouche à oreille) et le taux de réponse (c’est un peu comme mesurer les conversations).

Si vous avez un site Internet et que vous l’avez lié à un compte google analytics, pensez également à suivre et mesurer la part du trafic généré par les réseaux sociaux sur le trafic total.

Sur Google Analytics : Acquisition –> Tout le trafic –> Canaux

6. Promouvoir le contenu sur les réseaux

Depuis le changement d’algorithme de Facebook, il faut bien avouer que la portée organique a chuté telle une pierre en haut du Mont blanc. Le modèle économique de la plateforme se veut payant. Bien qu’on puisse le déjouer légèrement avec du contenu vidéo et des vidéos live Facebook, les entreprises ont tout intérêt à penser un budget pour la publicité. Nous ne parlons pas de centaines d’euros ; une dizaine d’euros par mois selon, le budget peuvent suffire.

Sponsoriser le contenu

Il est possible de promouvoir les publications également sur Twitter, sur LinkedIn ou sur Instagram. Les publicités de Facebook sont celles qui sont les plus rentables. Toutefois, tout dépend du réseau sur lequel vous officiez. Alors que Twitter et LinkedIn utilisent un algorithme qui n’a pas recours à la publicité pour mettre en avant du contenu, Instagram et Facebook en ont rendu l’utilisation impérative. C’est donc un facteur qu’il faut considérer lorsque l’on prépare les budgets pour les prévisions mensuelles et trimestrielles.

Pay to play

Promouvoir un contenu permet de lui donner un coup de pouce et d’offrir un peu plus de visibilité. Quand la promotion de la marque peut coûter plus cher à l’acquisition, la publicité d’une publication peut s’avérer peu coûteuse si elle est bien ciblée. L’outil business manager est d’ailleurs un outil ultra puissant avec une grande possibilité de ciblages (selon les intérêts, la localisation géographique, les comportements, le niveau d’études ….).

Afin d’optimiser vos campagnes publicitaires, vous devez fixer des objectifs (interactions, mentions j’aime, trafic vers votre site ou une application, conversions, notoriété de la marque, le taux d’engagement) et savoir quelle est l’audience que vous souhaitez cibler (par exemple une audience similaire à celle qui vous suit, des personnes ayant effectué un achat les 7 derniers jours, les personnes surfant sur mobile). Vous aurez fixé un budget sur le mois, et vous saurez en amont quelle publication mettre en avant (d’où l’intérêt encore une fois du calendrier éditorial).

7. Repérer les tendances

Les réseaux sociaux sont de formidables outils pour effectuer une veille :

  •  sur vos concurrents : profitez-en pour comprendre leur manière de communiquer et d’interagir avec leur communauté. Attention, restez vous-même : l’objectif n’est pas de les copier mais d’adapter de bonnes pratiques à votre communication.
  •  sur vos potentiels clients : intégrer des groupes ou des conversations vous permettra de « prendre le pouls » sur le domaine d’activité dans lequel vous évoluez. Vous serez aux premières loges pour détecter les sujets qui intéressent votre cible.

8. Être actif

La régularité est l’un des facteurs clés pour obtenir des résultats concrets sur vos réseaux sociaux. Ceux qui vous suivent ou vous découvrent souhaitent avoir fréquemment de vos nouvelles. Rien de plus dommageable qu’une page dont le dernier post date d’il y a plusieurs semaines…

Avant de vous lancer sur les réseaux sociaux assurez-vous d’avoir assez de contenus à partager et de temps à y consacrer, cela évitera le désengagement de vos abonnés. Pour vous aider, il existe des outils vous permettant de programmer et planifier vos publications.

Besoin de conseil pour votre stratégie Réseaux sociaux ? Contactez-nous !
Sinon, pour découvrir comment designer l’identité de marque qui sera déclinée sur vos réseaux sociaux rendez-vous sur notre article Comment définir une identité de marque 2/2